Info générale

Etats-Unis : il est désormais légalement possible d’imprimer une arme en 3D

12 juillet 2018 à 12h34 Par Maud Tambellini
Crédit photo : Flickr

Véritable victoire pour les pro-armes, une inquiétude grandissante pour les autres ; quoi qu’il en soit, au terme d’une bataille judiciaire, il est désormais possible d’imprimer légalement chez soi une arme en 3D.

L’affaire remonte à 2013. L’Américain Cody Wilson qui habite au Texas met au point des instructions détaillées pour pouvoir imprimer chez soi une arme en 3D. En l’occurrence il s’agit d’un pistolet semi-automatique d’un calibre inférieur à 50 mm.

En prime l’homme poste les instructions en ligne pour que tout le monde puisse en profiter. En l’espace d’une semaine, les fichiers sont téléchargés plus de 100 000 fois jusqu’à ce que le département d’Etat des Etats-Unis fasse fermer le site internet.

Il s’agit à peu près de l’équivalent de notre ministère des Affaires Étrangères. Le département invoque alors une violation de la loi d’exportation des armes à feu pour justifier cette fermeture. L’histoire aurait pu s’arrêter là.

Mais c’était sans compter sur la persévérance de Cody Wilson qui s’est lancé dans une bataille judiciaire. Pour lui, la décision du département d’Etat bafouait les deux premiers amendements de la constitution américaine. Soit la liberté d’expression et le droit donné à tous de porter une arme.

Au terme de 4 ans de procédure, Cody Wilson vient de l’emporter et a pu dans la foulée rouvrir son site internet. Si les pro-armes se réjouissent, l’inquiétude monte chez les autres. D’autant que ces armes imprimées en 3D ne portent aucun numéro de série et ne peuvent être tracées par le gouvernement. En prime, le web ne s’arrête pas aux Etats-Unis et le monde entier peut donc avoir accès à ces fichiers. Même dans les pays où porter une arme est interdit.