Ils volent un camion de pompier et diffusent la vidéo sur les réseaux sociaux (vidéo)

Wikipedia
09 juillet 2018
Par Bertrand Loppin
Deux individus ont dérobé un véhicule de pompier alors qu’il se trouvait en pleine intervention. Les deux hommes ont publié une vidéo sur les réseaux sociaux. L’un d'eux s’est finalement rendu à la gendarmerie.

Comment faire le buzz sur les réseaux sociaux à n’importe quel prix ? La palme revient à deux individus qui ont mis le feu au net avec une vidéo hallucinante. Les faits se sont déroulés le 1er juillet dernier en bordure du lac de Chalain sur la commune de Fontenu, à proximité de Lons Le Saunier dans le Jura. Une équipe de pompiers intervient pour prendre en charge une septuagénaire qui a chuté sur les rochers. Le véhicule d’intervention est stationné au bord de la route, moteur allumé et clef de contact enclenchée. Laisser tourner les véhicules de secours pendant les interventions est obligatoire pour tenir en charge certains équipements. C’est alors que deux individus vont avoir une idée fumeuse.

Ils décident de voler le véhicule et dans le même temps, il filment la scène, visiblement très amusés de la nature de leur exploit. « On n’a qu’une vie, on a des couilles » peut-on, entre autres, entendre... La vidéo est publiée sur Twitter et Snapchat. Depuis vendredi dernier, elle a été vue des centaines de milliers de fois. Plusieurs internautes vont même la signaler au ministère de l’intérieur et à la police nationale. Une plainte va être déposée. La gendarmerie nationale va ouvrir une enquête. Toutefois, les deux malfrats ne sont pas allés au bout de leur délire. Ils ont finalement abandonné ce véhicule de pompier quelques centaines de mètres plus loin.

Après le visionnage de cette vidéo, on ne peut qu’être sidéré par tant de bêtise et d’inconscience. Inconscience, car ce vol aurait pu avoir de graves conséquences sur la personne qui était prise en charge par les pompiers. Bêtise, car en filmant leur vol, ces deux individu ont clairement donné la preuve de leur délit. Dans un éclair de lucidité, l’un des deux s’est finalement rendu de lui-même dimanche. Pour sa défense, il a expliqué qu’il ne pensait pas que ce véhicule de pompier était en intervention. Il le croyait uniquement affecté à la surveillance de l’espace de baignade du lac… En revanche, on est sans nouvelle du deuxième homme qui filmait et qui a bien pris soin de ne pas montrer son visage.