Les selfies sont-ils à l’origine d’une épidémie de poux ?

Good Free Photos
12 juin 2018
Par Maud Tambellini
Attention aux selfies collectifs au risque de récupérer plus qu’un beau souvenir. En Belgique, des infirmières assurent que la prise de selfies aurait augmenté les cas de poux chez les adolescents.

En combien de temps un pou saute d’une tête à l’autre ? A cette question difficile de répondre. Mais le temps de prendre le parfait selfie en ayant sa tête collée à celle de sa meilleure amie tout du long serait largement suffisant.

Ce sont des infirmières de Namur en Belgique qui ont tiré la sonnette d’alarme sur la RTBF. Pour elles, la prise de selfies aurait accéléré l’épidémie de poux chez les jeunes dans le pays. C’est néanmoins difficile à prouver pour Didier Raoult, spécialiste en maladies infectieuses à la faculté de médecine de Marseille.

Néanmoins il confirme qu’il y a une résurgence des épidémies de poux dans les pays développés en ce moment sans que l’on ne sache vraiment pourquoi. Plus inquiétant, les poux sont de plus en plus résistants aux insecticides.