Musique

Mort de Mac Miller : l'appel d’urgence au 911 a été dévoilé (Audio)

14 septembre 2018 à 12h45 Par Aurélie AMCN
Crédit photo : Wikimedia commons

Un témoignage glaçant. L’appel d’urgence passé par les proches de Mac Miller au 911 a été dévoilé par un média américain. On en apprend un peu plus sur les circonstances de sa mort.
Le 7 septembre dernier, Mac Miller a été retrouvé inanimé dans une des chambres de sa demeure californienne. Dépêchés sur place, les secours concluent que le rappeur de 26 ans est mort d’un « arrêt cardiaque » suite à une overdose. Mais depuis quelques jours, le doute s’installe concernant les circonstances de la mort de l’artiste qui n’a pourtant jamais caché son addiction aux drogues et à l’alcool. Les autorités américaines ont alors réclamé une analyse toxicologique afin de déterminer les vraies causes de ce décès. Les résultats seront connus dans un délai de 4 à 6 semaines. 

D’ici là, les médias américains continuent de mener leur propre enquête. Le site TMZ s’est ainsi procuré l’appel d’urgence passé par les amis du rappeur au service d’urgences américain 911 le matin de sa mort. Dans l’audio (ci-dessous), on perçoit ainsi la panique et la détresse qui régnaient au domicile de Mac Miller. « Dépêchez-vous, s’il vous plaît ! », répète une voix masculine, tandis que l’opérateur enchaîne les questions et les instructions. « Quand l’avez-vous vu pour la dernière fois ? », demande ensuite le secouriste. « Hier ! S’il vous plaît, faites vite ! », répond l’interlocuteur. Des sanglots se font ensuite entendre avant que l’appel ne soit subitement interrompu… 



Toujours d’après les informations de nos confrères américains, Mac Miller serait mort plusieurs heures avant l’appel d’urgence et l’arrivée des secours qui, sur place, ont prononcé son décès aux alentours de midi. Ce jour-là, l’interprète de Self Care avait organisé une immense fête chez lui. Une soirée qui s’est achevée au petit matin. Mais ce n’est qu’en fin de matinée que le corps de Mac Miller aurait été retrouvé sans vie par des proches. Un de ses amis se serait, en effet, inquiété de ne pas le voir bouger, répondre et respirer.