Le Morning Swigg

On devient accro aux applications de rencontres

31 janvier 2018 à 09h26 Par Armelle R
Crédit photo : Pixabay

Aujourd’hui, pour trouver l’amour, on s’aide de plus en plus des applications de rencontres. Ça permet de faire connaissance avec un maximum de personnes très rapidement. Mais attention à l'addiction !

Une application de rencontres, c’est pratique pour faire plein de rencontres. Pour les timides ça permet de draguer plus facilement. Ca permet aussi de rencontrer des nouvelles personnes qu’on n’aurait pas forcément croisé « dans la vraie vie ». On a tous, dans notre entourage, une personne collée à son téléphone pour voir si ça a « matché », voir si quelqu’un a sélectionné son profil pour une future rencontre. Le problème c’est qu’on peut vite devenir addict.

Une étude a été faite par le site de rencontres Badoo.fr. Ils ont interrogé plus de 5 000 utilisateurs, âgés entre 18 et 30 ans, pour connaître leurs habitudes. Résultat : cette génération, qu’on appelle les Millénials, passe énormément de temps sur les applications de rencontres.

10 heures par semaine

Les jeunes passent en moyenne 10 heures par semaine à « swiper », à choisir leur future conquête. Et ce sont surtout les hommes. Ils passent 85 minutes par jour devant leur écran à essayer de matcher, les femmes, elles, y sont 79 minutes.

Les femmes se connectent plus souvent à leurs applications de rencontres, 10 fois par jour. C’est une fois de plus que les hommes. Mais c’est sûrement parce qu’en se connectant elles ont plus de réussite que leurs homologues masculins.

Une heure stratégique pour se connecter

Les utilisateurs d’application de rencontres se connectent le plus souvent le dimanche soir à 19 heures. Sur Tinder, c’est différent, on se connecte le plus entre 21 heures et 22 heures tous les jours.

Comme ça, au réveil, on a potentiellement un match, et ça fait toujours plaisir pour commencer la journée…