Info générale

Starbucks accusé de racisme (Vidéo)

16 avril 2018 à 10h29 Par Bertrand Loppin
Crédit photo : Wikimedia Commons

Un appel au boycott de la marque a été lancé après l’arrestation de deux hommes noirs dans l’un des cafés de la chaîne à Philadelphie. Cette arrestation relayée par une vidéo postée sur Twitter a provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux. Le PDG de Starbucks a finalement présenté ses excuses.

Arrêtés parce qu’ils ne consommaient pas... C’est la mésaventure arrivée à deux hommes noirs dans un Starbucks de Philadelphie. Les faits se sont déroulés le 12 avril dernier sous le yeux de plusieurs clients. Parmi eux, une femme blanche, Mélissa De Pino va filmer l’arrestation et mettre en ligne la vidéo sur son profil Twitter. En très peu de temps, cette vidéo devient virale. Elle est partagée des milliers de fois et elle suscite l’indignation.

Face au tollé, Richard Ross, le commissaire de Philadelphie défend ses policiers et donne des précisions sur l’affaire dans une interview donnée dans le journal Newsweek. Il explique que ses hommes sont intervenus à la demande d’un membre du personnel de Starbucks suite à l’intrusion d’individus. Cet employé reprochait aux deux hommes arrêtés de ne pas avoir commandé de nourriture et d’avoir demandé à accéder aux toilettes. Chez Starbucks, seuls les clients qui consomment peuvent utiliser les toilettes. Les salariés de l’enseigne leur auraient alors demander de quitter les lieux ce que les deux hommes ont refusé de faire.

Mais, selon le témoignage de Mélissa De Pino posté avec sa vidéo, ces deux homme noirs attendaient un troisième homme pour un rendez-vous d’affaire. Elle s’étonne que les salariés aient fait appliquer avec autant de sévérité le règlement de l’enseigne. Elle estime que ce genre de chose ne serait jamais arrivé à des personnes de couleur de peau blanche. Le maire de Philadelphie, Jim Kenney, s’est également exprimé. Pour lui, cet incident «illustre ce à quoi ressemble la discrimination raciale en 2018.»

Résultat, un appel au boycott a été lancé contre la marque. Face à la situation et une bonne quarantaine d’heures plus tard, Starbucks est enfin sorti de son silence. Via un communiqué publié sur Twitter, la marque déclare prendre cet incident très au sérieux et reconnaît avoir clairement du travail à faire pour savoir comment le gérer. Elle s’excuse également auprès des deux hommes. Dans le même temps, Kevin johnson, le PDG de Starbucks a lui-même présenté ses excuses aux deux hommes qui ont été arrêtés. Il a tenu à préciser que « Starbucks est fermement opposé à la discrimination et au profilage racial ». Il a enfin annoncé que l’enseigne allait entamer une revue complète de ses pratiques.